Alain Wittersheim

Alain-WittersheimDans les premières heures du dimanche 11 avril 2010 il nous a quittés. Avec sa silhouette de pilier de rugby et  sa pipe au milieu d’une grande barbe blanche il était devenu le père Noël de nos enfants. Kinésithérapeute de profession  il soignait les corps. Mais c’est comme homme de foi qu’il était devenu «  notre curé », enfin pour les puristes  « ministre délégué » de l’église, même s’il exerçait aussi son ministère dans d’autres communes de l’arrière-pays. Dans ce rôle il a montré toute la force de son engagement, toujours disponible, d’une grande capacité d’écoute et trouvant toujours les mots et le temps pour réconforter ceux qui souffraient.
Homme aux multiples facettes il avait aussi été conseiller  municipal et venait de rejoindre la commission du patrimoine, mais le plus surprenant – car le moins connu de son vivant – c’était son réel talent de chanteur. Cette passion il l’avait partagée avec Barbara, Ferré et Ferrat qu’il avait côtoyés dans sa jeunesse.
Il disait souvent en adaptant  des citations d’André Malraux et de Cocteau : «  le plus beau des tombeaux, c’est le cœur des vivants ». Alors, Alain, tu reposes dans un tombeau magnifique, le cœur de tous tes amis tourrettans.

Ecoutez les chansons qu’il a composéesAlain-Wittersheim-CD